Saviez-vous qu’il y a de nombreux aspects de développement durable inspirants à Ottawa?

Nous pensons que la meilleure manière d’en apprendre plus sur le développement durable est de voir comment les gens posent de bons gestes chez-eux à l’heure présente.

Les habitants d’Ottawa font une différence à chaque jour avec de petits projets et de grandes initiatives. Aujourd’hui, le vent tourne  et les décisions commencent à être prises différemment. Bref, nous avançons dans la bonne direction.

En partenariat avec la Maison Tucker et le Projet Otesha, le Ottawa Biosphere Eco-City Council (OBEC) a créé une visite libre des sites urbains et ruraux où l’on retrouve dix thèmes de développement durable. Il y a des itinéraires et des arrêts pour les voitures, les vélos et les autobus privés.

Téléchargez le carnet de voyage: English-Français

Il existe dix lieux associés aux dix thèmes de développement durable de l’OBEC:

Capital Naturel – Parc Richelieu

Quelle est la valeur de tout ce que la nature nous offre en une journée? Nous prenons parfois pour acquis que l’écosystème nous fournit de l’air propre, de l’eau et un sol fertile. Or, quand nous n’empêchons pas la destruction de ces choses, nous devons faire face au coûts et aux complications de la réparation. En plus d’être situé à seulement quelques minutes du centre-ville en vélo, le parc Richelieu est une forêt magnifique ou l’on retrouve plusieurs arbres produisant du sirop d’érable. Aviez-vous déjà visité ce bel endroit?

Habitat – Jardin écologique Fletcher

La création de parcs et de zones sauvages dans une ville fournira des habitats à plusieurs espèces, ainsi qu’un milieu de vie sain et agréable pour les résidents. Si les espaces verts urbains sont reliés à des aires rurales naturelles, des passages pourront réduire l’isolement reproductif (génétique) chez les plantes et les animaux. Dans les zones rurales, les efforts pour augmenter le nombre d’habitats d’espèces toucheront souvent des propriétaires fonciers privés, les encourageant à laisser une partie de leurs propriétés rurales, de leurs fermes ou de leurs forêts commerciales pour la protection des espèces. Votre visite débute à notre centre d’interprétation, où vous pourrez recevoir des informations des volontaires concernant le jardin écologique Fetcher. Vous pourrez aussi en apprendre davantage sur le jardinage et l’histoire naturelle. Prenez quelques instants pour visiter et profiter de la démonstration Backyard Garden, une série d’une demie-douzaine d’environnements thèmes. Vous pourrez même vous en servir comme inspiration pour vos jardins. Ensuite, venez vous promener sur le sentier Bill Holland, le passage principal du FWG (Fetcher Wildlife Garden), et marchez pendant une courte durée.

Sentiment d’appartenance – Le parc Major’s Hill

Quand vous pensez à qui vous êtes et qu’est-ce qui est le plus important dans la vie pour vous, y a-t-il un endroit que vous considérez comme votre chez-soi, un lieu spécial que vous chérissez et protégez? Nos vies de luxe à Ottawa et nos appareils électroniques ont tendance à nous séparer du monde réel et de ses évènements. Une grande partie du mouvement de développement durable consiste à rétablir votre sentiment d’appartenance à l’endroit où vous vivez. La première étape d’un comportement éco-responsable est de faire attention à son endroit spécial. Que vous soyez bénévole pour Garde-Rivière des Outaouais ou pour votre association communautaire locale, s’impliquer vous permet de vivre pleinement. Dans une société mondiale, vous avez un sentiment d’appartenance. Le parc Major’s Hill est un endroit où vous vous sentez vraiment à Ottawa. Vous pouvez aller à un des nombreux festivals d’été, voir les feux d’artifice de la fête du Canada ou contemplez le paysage de la rivière des Outaouais, où le canal permet aux bateaux de naviguer le long du fleuve Saint-Laurent.

Transport – Passerelle Corktown

Ce thème est axé sur la circulation des biens et le transport des gens. Les projets peuvent avoir comme sujet la distance et le temps du déplacement, les économies d’énergie, la sécurité et la commodité. Le transport étant un système dynamique, on utilise des résultats passés pour les projets. Par exemple, une projet visant à développer un système de transport en commun pourrait être basé sur une étude plus fondamentale des enjeux du transport, comme la relation entre le voyage, l’emploi et la santé.

La passerelle Corktown, qui traverse le canal Rideau à la hauteur de Sommerset, permet une connection entre les gens et offre de bonnes opportunités au transport piéton. Il sert également d’espace pour le coeur de la ville. Les amoureux attachent un cadenas au pont et jettent (recycle) la clé à l’eau comme symbole d’engagement. Maintenant, faisons cet engagement pour avoir un mode de vie plus durable!

Énergie – Bâtiment FSS à l’Université d’Ottawa

Heating/cooling, transportation, manufacturing and agriculture are all major energy consumers, and are therefore potential areas for conservation. Projects could focus on such things as: energy sources, energy storage, natural sheltering, alternative energy vehicles, etc. Le A Biosphere Eco-City might also promote manufacturing processes that save energy or provide energy for other uses (e.g. district heating systems). In rural areas, agricultural projects might focus on conservation (e.g. low energy cropping systems) or supply (e.g. generation of bio-gas).This building is at the leading edge of energy conservation, using lots of natural light and efficient systems.  A Green wall, not just any green wall, North America’s Tallest, actually helps reduce the energy needs of the building while making it so delightful to be in

Le chauffage et et l’air climatisé, le transport, la fabrication et l’agriculture sont tous des principaux consommateurs d’énergie et constituent donc des potentiels domaines de conservation. Les projets pourraient avoir comme sujets les sources d’énergie, le stockage d’énergie, les abris naturels, les véhicules à énergie alternative, etc. Le Biosphere Eco-City (un modèle d’une ville écologique) pourrait également promouvoir des procédés de fabrication qui économisent de l’énergie. Dans les zones rurales, les projets agricoles seront probablement axés sur la conservation (par exemple, les systèmes à faible consommation énergétique) ou l’approvisionnement (production de biogaz, par exemple). Un mur vert (et pas n’importe quel mur vert, le plus haut en Amérique du Nord) contribue en fait à réduire les besoins en énergie du bâtiment tout en le rendant plus beau.

Alimentation – Jardin des enfants

Dans le passé, une grande partie de la nourriture d’une ville provenait des zones environnantes. Toutefois, dans de nombreux pays, l’approvisionnement local a été remplacé par des systèmes de distribution de denrées alimentaires nationaux et internationaux. Un projet Eco-City visant à encourager l’utilisation d’aliments produits localement pourrait réduire la consommation d’énergie et la pollution causée par le transport. Cela aurait deux autres avantages: des aliments plus frais pour les citadins et des revenus plus élevés pour les agriculteurs locaux. Si on utilisait des viandes et des végétaux spécifiques, le projet pourrait même aider à maintenir la biodiversité agricole. La création de jardins urbains est un autre moyen de fournir aux habitants de la ville des aliments frais et un passe-temps divertissant. Le jardin des enfants pousse ceux-ci à s’impliquer en choisissant et en faisant pousser leurs propres aliments. Il s’agit d’une initiative remarquable de SLO-East Sustainability Living Ottawa Est, un groupe communautaire actif de développement durable.

Santé – Aire de jeux pour tous les enfants- Parc Brewer

Dans la catégorie santé du développement durable, on retrouve l’air pur et l’eau propre, la sécurité et l’accès à un environnement sain pour les jeunes, les personnes âgées et les personnes handicapées. Ce terrain de jeu accueille les jeunes qui ont des troubles physiques, de développement, cognitifs et d’apprentissage. Tous peuvent venir ici pour s’amuser dehors.

Le terrain de jeu pour enfants du parc Brewer démontre que l’accès à certains grands espaces est gratuit. On peut y aller pour profiter du plein air et avoir une vie active dans un milieu inclusif.  

Loisirs – Parc Mooney’s Bay

Les parcs et les sentiers sont des éléments importants de loisir urbain et ils devraient être adaptés aux quartiers. De plus, les zones rurales ont le potentiel de répondre à certains des besoins des résidents. Un projet d’Éco-ville qui participe au développement d’aires de loisir rurales, comme des sites de camping et de pique-nique, pourrait permettre aux citoyens de passer du bon temps, tout en générant des revenus. Une autre possibilité est une visite à la ferme, une expérience éducative qui rapproche les citadins de la nature. Cela fournit également des revenus supplémentaires qui aident à garder les fermes traditionnelles en place. Il y a alors des avantages pour l’environnement et la société rurale.

Environnement bâti – Centre Algonquin pour l’excellence de la construction

La façon dont la zone urbaine a été conçue a un impact significatif sur le développement durable et la qualité de vie. Par exemple, la conception d’une ville compacte rend le transport collectif plus viable, encourage la marche (en réduisant l’utilisation de l’automobile) et rend les quartiers plus sûrs. De plus, l’utilisation de matériaux d’origine naturelle pour la construction de bâtiments (par exemple, la pierre et le bois) permet d’économiser de l’énergie et de réduire la pollution produite lors de la fabrication des matériaux. Au Centre Algonquin pour l’excellence de la construction, les étudiants apprennent qu’avec les bonnes méthodes de construction, les besoins en énergie d’un bâtiment peuvent être réduits de 80 pour cent. Certains établissements peuvent même être des producteurs d’énergie. De nombreux métiers se réunissent sous un même toit pour créer l’avenir que nous devons construire dès aujourd’hui!

Réduction des déchets – terra20

Dans les zones urbaines, un traitement et une réduction efficaces des déchets diminueront la quantité d’espace nécessaire pour les décharges. Un facteur important est le recyclage, qui réduit la consommation d’énergie et la quantité de matériaux nécessaires tout en créant des emplois. Dans les zones rurales, la formation à l’utilisation et au stockage de produits chimiques agricoles peut réduire la contamination des eaux souterraines et garantir la sécurité des agriculteurs.

Une autre façon de réduire les déchets consiste à repenser l’équipement ou à améliorer les processus de fabrication. Les partenaires commerciaux d’une ville écologique peuvent devenir leaders dans ces domaines. On pourrait utiliser des produits de la maison, du bureau ou des installations industrielles dans les projets axés sur le recyclage.

La technologie plasma pourrait bientôt fournir une alimentation électrique fiable grâce à la conversion à très haute température des déchets en énergie. Terra20 propose des stratégies de réduction des déchets comme des remplissages de détergent à l’«ecobar », des jouets faits de matériaux recyclés et des bacs pour vous aider à trier vos déchets!

Téléchargez le carnet de voyage: Français, Anglais

© 2017 Tucker House Renewal Centre

Website by Jacob Baker-Kretzmar